Véronique De Keyser

Conseillère communale à Liège

Chaque femme a le droit de disposer librement de son corps !

26 mars 2012

Femmes et hommes venus en nombre, Centre d’Action Laïque, Centre du Libre Examen, Conseil des Femmes Francophone de Belgique, Fédération des Centres de Planning…plus de 2200 personnes ont participé ce samedi à Bruxelles, à la manifestation en faveur du droit à l’avortement en Europe. Le 22e anniversaire de la loi belge dépénalisant l’avortement, nous rappelle que les femmes doivent rester libres d’avoir ou non un enfant. Car 22 ans après le vote de cette loi, le combat est toujours d’actualité face aux groupes d’action contre l’avortement qui n’ont jamais été aussi présents. Même si à ce jour, aucune initiative parlementaire ne vise à modifier la Loi Lallemand-Michielsen, l’avortement ne doit jamais constituer une infraction, ni une entrave pour chaque femme, au droit de disposer librement de son corps.

Depuis de longues années, Véronique De Keyser est de tous les combats en faveur des femmes en Belgique, en Europe, partout dans le monde. Pour elle « les européennes veulent et doivent partager leurs libertés. Il n’est pas normal qu’aujourd’hui, dans certains pays européens, les femmes les plus pauvres continuent à mourir dans des avortements clandestins, alors que les plus riches franchissent leurs frontières pour interrompre ailleurs leur grossesse. Gisèle Halimi, la célèbre avocate française continue à se battre pour que toutes les Européennes aient accès aux mêmes droits, et pas seulement pour interrompre une grossesse : droit au divorce, à l’égalité de traitement, à la pension de garde des enfants etc. » Véronique De Keyser, qui soutient totalement la démarche de Gisèle Halimi et l’a invitée plusieurs fois à s’exprimer au Parlement européen pour y présenter « la Clause de l’Européenne la plus favorisée », multiplie les actions en faveur des femmes. Faut-il rappeler les affrontements qui ont éclaté, dès sa deuxième législature, avec des députés d’extrême-droite polonais opposés à l’interruption volontaire de grossesse ? S’indignant de telles positions au sein du parlement, au 21eme siècle, Véronique De Keyser avait décidé avec quelques collègues, de la mise en place d’une exposition de posters à Strasbourg comparant l’avortement à la Shoah. Après quelques échauffourées violentes opposant les parlementaires démocrates et progressistes, dont elle était, à la Ligue des Familles polonaises, l’exposition fut finalement interdite.

Cela n’a pas empêché l’eurodéputée de toujours être sur le terrain, de manifester, de donner des conférences et de participer à des débats télévisés pour dire aux femmes « Ne vous résignez jamais ! » Son engagement permanent dans la lutte pour les droits des femmes, pour la laïcité comme rempart des femmes contre l’intégrisme religieux, pour l’égalité des genres, lui a d’ailleurs récemment valu d’être nommée femme d’exception de Wallonie en recevant le prix Théroigne de Méricourt. Véronique De Keyser pense qu’elle n’a rien d’exceptionnel et que toute la force, tout le courage qu’elle a pu avoir dans sa vie, c’est à d’autres qu’elle les doit. A toutes les femmes d’ici ou d’ailleurs qui, comme elle le souligne « ne peuvent ni parler, ni décider, ni rire ou danser parfois, qui ne savent ni lire ni écrire mais qui résistent », à toutes ces anonymes tellement exceptionnelles…


Photos de gauche à droite : deux débats parmis ceux organisés au Parlement européen par Véronique De Keyser auxquels elle a invité Gisèle Halimi, Véronique De Keyser au dernier Festival des Libertés participe au débat “Héritières et pionnières” dont l’objectif est de situer les luttes des femmes sur un continuum, dans le cadre du 30ème anniversaire du Centre Louise Michel à Liège, Véronique De Keyser reçoit le prix Théroigne de Méricourt

Quelques émissions avec Véronique De Keyser, sur la question de l’avortement, à revoir en copiant les liens sur votre navigateur :

- « Ce jour là » sur La Une, il était question de l’impossibilité de régner pour 36 heures, le temps que puisse être signée la loi Lallemand-Herman-Michielsens de dépénalisation partielle de l’avortement:
http://www.rtbf.be/laune/programme-tv/detail_ce-jour-la?uid=55577268668&idshedule=3a3dd 23ad39eb56c9a1d9878841733d4

- « L’offensive des anti-avortement » sur France 24 :
. http://www.france24.com/fr/20091020-le-debat-de-france-24-avortement-europe-loi-espagne-manifestation
. http://www.france24.com/fr/20091020-le-debat-de-france-24-avortement-europe-loi-espagne-manifestation-partie2

« Héritières et pionnières »: Véronique De Keyser participe au débat dans le cadre du Festival des Libertés (25/11/11)

5 décembre 2011

Politique et artistique, métissé et créatif, festif et subversif, le Festival des Libertés mobilise, chaque automne, toutes les formes d’expression pour se faire le témoin de la situation des droits et libertés dans le monde, alerter des dangers qui guettent, rassembler dans la détente, inciter à la résistance et promouvoir la solidarité. Le Festival des Libertés est une initiative de Bruxelles Laïque, organisée en partenariat avec le Cal de Province de Liège. Dans le cadre de ce Festival et du 30ème anniversaire du Centre Louise Michel à Liège, Véronique De Keyser, Députée européenne, participe au débat « Héritières et pionnières » dont l’objectif est de situer les luttes des femmes sur un continuum, en voyant d’où elles viennent, où elles en sont, où elles veulent aller et comment elles peuvent y arriver. L’intervention de l’eurodéputée « La situation des femmes en Europe » fait largement référence à « La clause de l’européenne la plus favorisée » et ouvre un débat avec la salle.

Un grand défenseur de la laïcité est décédé

25 septembre 2011

Porte-parole du libre examen, de la laïcité et, plus largement, de tout ce qui fonde les idées de dignité, d’égalité et de progrès humaniste, Philippe Grollet, ancien Président du CAL est décédé ce 21 septembre. Dépénalisation partielle de l’avortement, droit à la différence, légalisation partielle de l’euthanasie…c’est avec passion et sans compromission qu’il a toujours débattu et s’est engagé dans les combats progressistes. Alors qu’il était président des milieux non-confessionnels francophones, ceux-ci ont obtenu leur reconnaissance légale (2002). C’est sur base des nouvelles réalités sociétales que ce défenseur acharné des valeurs laïques et démocratiques a non seulement obtenu des autorités politiques la révision du financement des cultes, mais aussi la reconnaissance de la laïcité dans la Constitution à l’instar des six religions légalement reconnues.

Mon émotion est d‘autant plus vive que, par la constance de ses engagements et la lucidité de ses analyses, Philippe Grollet a toujours été pour moi comme pour beaucoup d’autres un exemple à la fois humain et politique au sens le plus noble du mot. J’adresse mes plus sincères condoléances à sa famille et à son entourage.

« Le conflit Israélo-Palestinien »: une conférence de Véronique De Keyser, organisée par le Comité d’action laïque Fléron Beyne et le PAC de Retinne, le 22/09/11

1 septembre 2011

Sciences et croyances: les actes du colloque organisé par Véronique De Keyser et le CAL, sont disponibles!

11 avril 2011

Suite au colloque du 18 novembre 2010 au Parlement européen, organisé en partenariat avec Véronique De Keyser, le Centre d’Action Laïque présente :


978-2-87504-004-6 – Hors collection -
Sous la direction de Michel Vanden Abeele -
163 pages – 10 euros

En novembre 2010, le CAL organisait au Parlement européen une journée de colloque sur le thème « Sciences et croyances : la place de la démarche scientifique en Europe ». Point de départ : le constat d’une pression anti-évolutionniste croissante sur les systèmes éducatifs et institutionnels en Europe (y compris en Belgique) où le créationnisme, sous ses différentes formes, essaie de s’imposer.

Or, remettre en cause le modèle de l’évolution revient à mettre en question la démarche scientifique, basée sur l’observation, l’expérimentation et la modélisation. La tentative des créationnistes – et à travers eux des religions – d’extraire la question de l’origine de l’homme du champ scientifique est une atteinte à la curiosité, au questionnement de la nature et à l’expérimentation. L’analyse et les débats ont porté sur l’articulation entre la science et la société en Europe ; science et technique conditionnant désormais la vie quotidienne du citoyen et, plus globalement, les rapports sociaux. C’est pourquoi elles font inéluctablement l’objet de diverses pressions que ce colloque a tenté de décoder.

Comment se procurer un exemplaire ?

• Effectuez un versement sur le compte IBAN BE16 2100 6247 9974 – BIC : GEDABEBB du Centre d’Action Laïque en indiquant « Sciences et croyances » dans la communication de votre virement bancaire (frais de port offerts),
• Achetez-le directement au Point Info Laïcité : rue de la Croix de fer, 60-62 à 1000 Bruxelles – 02 201 63 70 – point.info@laicite.net.

Le colloque « Sciences et Croyances » présidé par l’eurodéputée Véronique De Keyser diffusé le 6 et le 12 février 2011 sur la Une

2 février 2011


A vos agendas !

Le colloque « Sciences et croyances” – présidé par l’eurodéputée Véronique De Keyser en novembre 2010 à Bruxelles au Parlement européen – a fait l’objet d’une émission de 26 minutes coproduite par le CLAV et le CAL, qui sera diffusée sur La Une (RTBF) dans le cadre de l’émission « La Pensée et les Hommes » :
- le 6 février 2011 à 9H20
- le 12 février 2011 à 10H30.

Animateurs-présentateurs : Jacques Lemaire, Robert Hostetter.

Quelle place pour la démarche scientifique ?

Ce reportage filmé durant le colloque « Sciences et croyances » tente de répondre à cette question. Virginie Cordier y rencontre notamment Lambros Couloubaritsis, Michel Claessens, Bernard Feltz, Guy Lengagne et Guillaume Lecointre.

18 novembre 2010 : grand colloque « Sciences et croyances » organisé en partenariat avec le CAL au Parlement européen sous le parrainage de Véronique De Keyser

17 novembre 2010

En partenariat avec le CAL, Véronique De Keyser préside jeudi 18 novembre 2010 dès 9h00, au Parlement européen à Bruxelles, un grand colloque : « Sciences et croyances ». Articulation entre science et société en Europe, espoirs, craintes suscitées, pressions subies par la science… ce colloque invite à évaluer la place réservée à l’enseignement des sciences, les moyens qui lui sont alloués et les méthodes de transmission de la démarche scientifique. Cliquer sur les images pour les agrandir et découvrir le programme complet de cette journée exceptionnelle à laquelle plus de 470 personnes sont attendues.

Mais que sont nos Lumières devenues ?

14 octobre 2010

Le centre laïque Francisco Ferrer et 14 associations laïques ont organisé la 3ème Journée des laïcités le 9 octobre à la Grange

Forts de la réussite des éditions précédentes, en 2006 à l’Hôpital Notre-Dame à la Rose de Lessines, et en 2008 avec le colloque «Humanisme et/ou Mondialisation », le collectif des associations laïques de l’Est de la Wallonie picarde a eu la volonté de mettre en chantier sa troisième entreprise : «Mais que sont nos Lumières devenues ? » La journée s’est articulée autour de trois axes : intellectuel, visite d’un lieu particulier, et convivialité. «Les lumières du XVIIIe siècle ont amené un vent de liberté au travers de l’Europe, souligne Stéphane Capelle, coprésident de la maison de la laïcité du Pays d’Ath. Aujourd’hui nous nous demandons que sont-elles devenues ? La liberté d’expression est partout en Europe mais certains lobbies essayent de dominer l’ingérence de la vie publique au niveau européen. »

En introduction Marianne Potier, présidente du centre laïque Francisco Ferrer
- « Le prince Charles-Joseph de Ligne » et le siècle des Lumières. L’Europe sort de l’obscurantisme ? » par Hervé Hasquin, historien, secrétaire perpétuel de l’académie royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts
- « Les enjeux et les combats de la Laïcité en Belgique. Quelles lumières en Belgique aujourd’hui ? » par Pierre Galand, président du Centre d’action laïque
- « Mais que sont nos Lumières devenues ? L’Europe au bord d’un nouvel obscurantisme ? » par Véronique De Keyser, députée européenne.

Un débat animé par Marc Sirlereau, journaliste à la RTBF a clôturé le colloque.

18 novembre 2010 : grand colloque « Sciences et croyances » organisé en partenariat avec le CAL au Parlement européen sous le parrainage de Véronique De Keyser

23 septembre 2010

Articulation entre science et société en Europe, espoirs, craintes suscitées, pressions subies par la science… ce grand colloque invite, entre autre, à évaluer la place réservée à l’enseignement des sciences, les moyens qui lui sont alloués et les méthodes de transmission de la démarche scientifique. Cliquer sur les images pour les agrandir et découvrir le programme complet de cette journée exceptionnelle à laquelle vous êtes conviés à assister.

Réservez la date du 18 novembre 2010

1 juillet 2010