Véronique De Keyser

Conseillère communale à Liège

Une Espagne qui régresse en matière de droits des femmes !

3 janvier 2014

Je ne peux qu’être profondément scandalisée par la décision du gouvernement espagnol de remettre en doute la loi sur l’avortement. Une marche arrière dans les droits des femmes que l’Espagne est actuellement en train d’entreprendre. Comment cela est-il donc possible ? Les influences religieuses et pro-life sont-elles à ce point importantes ?

Pourtant l’Espagne avait montré l’exemple en dépénalisant la pratique de l’IVG et en améliorant les droits des femmes en 2010. Revoir entièrement cette liberté acquise après des années de lutte est un scandale de la part de ce gouvernement conservateur. D’autant qu’aucune raison de santé publique valable justifierait ce choix, sauf que cette liberté ne plaisait guère à l’épiscopat et la droite conservatrice espagnole.

Ruiz Gallardon, Ministre de la Justice, avait déclaré dans la presse « en avoir fini avec le mythe de la supériorité morale de la gauche et veut à présent porter sa croisade antiavortement devant le Parlement européen ». Et bien nous l’attendrons au Parlement de pied ferme afin de lui signifier clairement le choix fait par 20 pays européens à ce sujet, un droit fondamental pour les femmes de disposer librement de leur corps.

Véronique De Keyser

Députée européenne

 

Chaque femme a le droit de disposer librement de son corps !

26 mars 2012

Femmes et hommes venus en nombre, Centre d’Action Laïque, Centre du Libre Examen, Conseil des Femmes Francophone de Belgique, Fédération des Centres de Planning…plus de 2200 personnes ont participé ce samedi à Bruxelles, à la manifestation en faveur du droit à l’avortement en Europe. Le 22e anniversaire de la loi belge dépénalisant l’avortement, nous rappelle que les femmes doivent rester libres d’avoir ou non un enfant. Car 22 ans après le vote de cette loi, le combat est toujours d’actualité face aux groupes d’action contre l’avortement qui n’ont jamais été aussi présents. Même si à ce jour, aucune initiative parlementaire ne vise à modifier la Loi Lallemand-Michielsen, l’avortement ne doit jamais constituer une infraction, ni une entrave pour chaque femme, au droit de disposer librement de son corps.

Depuis de longues années, Véronique De Keyser est de tous les combats en faveur des femmes en Belgique, en Europe, partout dans le monde. Pour elle « les européennes veulent et doivent partager leurs libertés. Il n’est pas normal qu’aujourd’hui, dans certains pays européens, les femmes les plus pauvres continuent à mourir dans des avortements clandestins, alors que les plus riches franchissent leurs frontières pour interrompre ailleurs leur grossesse. Gisèle Halimi, la célèbre avocate française continue à se battre pour que toutes les Européennes aient accès aux mêmes droits, et pas seulement pour interrompre une grossesse : droit au divorce, à l’égalité de traitement, à la pension de garde des enfants etc. » Véronique De Keyser, qui soutient totalement la démarche de Gisèle Halimi et l’a invitée plusieurs fois à s’exprimer au Parlement européen pour y présenter « la Clause de l’Européenne la plus favorisée », multiplie les actions en faveur des femmes. Faut-il rappeler les affrontements qui ont éclaté, dès sa deuxième législature, avec des députés d’extrême-droite polonais opposés à l’interruption volontaire de grossesse ? S’indignant de telles positions au sein du parlement, au 21eme siècle, Véronique De Keyser avait décidé avec quelques collègues, de la mise en place d’une exposition de posters à Strasbourg comparant l’avortement à la Shoah. Après quelques échauffourées violentes opposant les parlementaires démocrates et progressistes, dont elle était, à la Ligue des Familles polonaises, l’exposition fut finalement interdite.

Cela n’a pas empêché l’eurodéputée de toujours être sur le terrain, de manifester, de donner des conférences et de participer à des débats télévisés pour dire aux femmes « Ne vous résignez jamais ! » Son engagement permanent dans la lutte pour les droits des femmes, pour la laïcité comme rempart des femmes contre l’intégrisme religieux, pour l’égalité des genres, lui a d’ailleurs récemment valu d’être nommée femme d’exception de Wallonie en recevant le prix Théroigne de Méricourt. Véronique De Keyser pense qu’elle n’a rien d’exceptionnel et que toute la force, tout le courage qu’elle a pu avoir dans sa vie, c’est à d’autres qu’elle les doit. A toutes les femmes d’ici ou d’ailleurs qui, comme elle le souligne « ne peuvent ni parler, ni décider, ni rire ou danser parfois, qui ne savent ni lire ni écrire mais qui résistent », à toutes ces anonymes tellement exceptionnelles…


Photos de gauche à droite : deux débats parmis ceux organisés au Parlement européen par Véronique De Keyser auxquels elle a invité Gisèle Halimi, Véronique De Keyser au dernier Festival des Libertés participe au débat “Héritières et pionnières” dont l’objectif est de situer les luttes des femmes sur un continuum, dans le cadre du 30ème anniversaire du Centre Louise Michel à Liège, Véronique De Keyser reçoit le prix Théroigne de Méricourt

Quelques émissions avec Véronique De Keyser, sur la question de l’avortement, à revoir en copiant les liens sur votre navigateur :

- « Ce jour là » sur La Une, il était question de l’impossibilité de régner pour 36 heures, le temps que puisse être signée la loi Lallemand-Herman-Michielsens de dépénalisation partielle de l’avortement:
http://www.rtbf.be/laune/programme-tv/detail_ce-jour-la?uid=55577268668&idshedule=3a3dd 23ad39eb56c9a1d9878841733d4

- « L’offensive des anti-avortement » sur France 24 :
. http://www.france24.com/fr/20091020-le-debat-de-france-24-avortement-europe-loi-espagne-manifestation
. http://www.france24.com/fr/20091020-le-debat-de-france-24-avortement-europe-loi-espagne-manifestation-partie2

L’UE peut faire cesser les viols en RDC ! Véronique De Keyser et Marc Tarabella proposent une loi ce 22/09/10 à 15 h en plénière

22 septembre 2010

En République Démocratique du Congo, 13 000 cas de viols ont été recensés l’année dernière. La violence sexuelle est utilisée comme une véritable arme de guerre par les groupes rebelles. Véronique de Keyser et Marc Tarabella, Eurodéputés socialistes belges, proposent cet après-midi, en session plénière une mesure simple mais efficace : interdire l’importation de biens faits à partir de minerais de contrebande !

« Qu’attendons-nous pour adopter une loi visant à interdire l’importation de biens faits à partir de minerais de contrebande, et par conséquent à arrêter de financer les groupes rebelles » s’indigne Marc Tarabella, Eurodéputé en charge de l’égalité homme-femme. « Nous interdisons le commerce d’ivoire pour sauver la vie des éléphants mais nous ne prenons pas les décisions qui pourraient sauver la vie de dizaines de milliers de femmes tous les ans » rajoute-t-il.

Véronique de Keyser, Vice présidente du groupe socialiste en charge des droits humains précise : « Les besoins d’aide aux victimes sont énormes, le viol est devenu un véritable fléau social. La guerre a induit une dépravation des mœurs de l’ensemble de la société. Les hommes violent parce que l’impunité est totale. Les femmes n’osent pas porter plainte par crainte de représailles. Nous nous devons de tout faire pour stopper ce génocide sexuel. »

C’est précisément dans ce but que cet après-midi, Marc Tarabella et Véronique de Keyser interviendront en session plénière au Parlement européen. Ils proposeront donc une loi visant à interdire l’importation en Europe des biens faits à partir des minerais. « Désarmer les rebelles est encore le meilleur moyen de sauver ces femmes qui ne sont, ni plus ni moins, que des victimes de guerre, victimes de la barbarie des hommes ! » concluent-ils.

« L’offensive des anti-avortement »: 1ère partie du débat du 20/10/09 sur France 24 avec Véronique De Keyser

23 octobre 2009

Cliquer sur le texte… pour voir ou revoir le débat sur France 24 autour de l’offensive des anti-avortement, partie 1.

« L’offensive des anti-avortement »: 2ème partie du débat du 20/10/09 sur France 24 avec Véronique De Keyser

23 octobre 2009

Cliquer sur le texte… pour voir ou revoir le débat sur France 24 autour de l’offensive des anti-avortement, partie 2.

Vendredi 09 octobre : « Ce jour-là » retrouvez Véronique De Keyser sur ladeux Rtbf

4 octobre 2009

«Ce jour-là» ? C’est la toute nouvelle émission de la RTBF qui explore notre passé à travers ses archives en apportant une relecture actuelle. Ces événements, même s’ils paraissent relativement insignifiants dans l’histoire contemporaine, ont modifié d’une façon où d’une autre notre manière de penser, ont fait évoluer les mentalités ou les habitudes, ont marqué un point de rupture.

Pour la première de cette nouvelle émission, vendredi 9 octobre sur ladeux, juste après le 12 minutes (vers 22h50), Elodie de Selys a convié Véronique De Keyser à participer, sur le thème de l’impossibilité de régner du Roi Baudouin lors du vote de la loi Lallemand-Michielsens de dépénalisation partielle de l’avortement en 1990. Soyez au rendez-vous… ce jour-là !